Au départ …

C’est fait!! Me voici donc devant la page blanche me demandant s’il est vraiment sensé d’ajouter une voix au chœur général ou pire un bruit à la cacophonie ambiante. Il est des temps où le silence – et le retrait qui l’accompagne – sont plus utiles que paroles vaines.

Bien bizarre incipit pour un blog consacré aux langues, n’est-ce pas?

Pourtant, je ne peux certes pas me retrancher derrière l’avertissement au lecteur de Montaigne au Livre 1 de ses Essais: « je ne m’y suis proposé aucune fin, que domestique et privée ». Tout d’abord parce que mon voyage à travers les langues, largement entamé, n’est pas encore tout à fait abouti. Il doit – surtout ici, dans cet espace – encore s’écrire (au temps futur donc!). Et que, en fin de comptes, ce que je recherche c’est autant offrir aux autres le peu qu’il m’est possible de mettre à leur disposition que d’échanger avec eux et de m’enrichir de leurs apports.

A propos des langues. Oui, au pluriel, car cette pluralité outre qu’elle est constitutive de mes identités, elle l’est aussi pour moi de chaque langue singulière et singulièrement considérée.

A propos des langues, car, en paraphrasant le titre d’un célèbre ouvrage de Françoise Dolto, j’ose dire que  tout est langue(s) dans la vie.

Il sera souvent question ici d’éducation, car c’est le domaine dans lequel j’ai œuvré professionnellement et continue d’œuvrer à distance : la dimension psycholinguistique de l’appropriation des langues et les questions relatives à la didactique des langues feront l’objet de réflexions et d’approfondissements.

Mais comme il est impossible, voire dangereux de penser les langues dans l’éducation sans considérer d’abord leur existence, leurs rapports plus ou moins conflictuels et leur évolution dans la société, les questions de sociolinguistique et de politique linguistique y seront également abordées.

Et comme je vis dans la pluralité, il sera souvent question de bilinguisme, de plurilinguisme, de multilinguisme, de contact des langues avec leurs traductions scolaires : enseignements bilingues, éducation plurilingue et interculturelle, alternance des langues, construction de connaissances autre que langagières en plusieurs langues, …

Et puisque nous avons la chance d’assister à un tournant historique de notre civilisation (après celui de l’invention de l’écriture et celui de la presse) avec l’avènement des nouvelles technologies, je ne manquerai pas de souligner les (r)apports réciproques entre les langues, leur enseignement et apprentissage et ces technologies. Car cela me passionne pour tout le potentiel qu’il recèle.

Si les langues sont la dimension incontournable et transversale à tous les domaines de l’activité humaine, je ne pourrai faire l’impasse de réflexions sur leur impact et sur les modalités de cet impact sur toutes les questions qui ont trait aussi à l’égalité et aux droit humains, qu’il s’agisse d’éducation, de travail, de genre,  …

Voilà, la page blanche a bien été entamée …

C’est après coup que je saurai si l’entreprise est vraiment sensée. Encore que …

Bienvenue donc à quiconque s’aventurera dans ces pages !!!

2 réflexions au sujet de « Au départ … »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s